Est-il légal de sous-louer ?

La sous-location est une pratique selon laquelle le titulaire d'un contrat de location met partiellement (ou entièrement) à la disposition d'un tiers son logement avec une contrepartie financière. 

Sans contrepartie quelconque, on ne peut pas parler de sous-location.

Le locataire est en droit de recevoir librement les personnes de son choix.

Le propriétaire peut décider d'accorder ou pas l'autorisation à son locataire de sous-louer. S'il ne souhaite pas donner son consentement, il n'a pas à justifier de son refus. S'il est d'accord, il va le confirmer par écrit à son locataire. Le propriétaire peut non seulement donner son accord sur le principe de la sous-location, mais aussi sur le prix du loyer. 

La nature et l’usage d’un bien immobilier affectent également la possibilité de sous-louer ou non une résidence. Il est par exemple interdit de sous-louer un logement HLM sauf cas spécifiques :
  • Le locataire-bailleur est une association ou un organisme social à destination de publics fragiles (étudiants, handicapés, etc)
  • Le sous-locataire est une personne âgée, un jeune de moins de 30 ans, une personne handicapée ou titulaire d’un agrément du conseil général
LE RESPECT DE VOTRE VIE PRIVÉE EST UNE PRIORITÉ POUR NOUS
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique ″Gérer les cookies″ en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter .
Tout accepter
Tout refuser
Personnaliser