Les « passoires thermiques » disparues avant 2028

Retour
Partager l’article
Les « passoires thermiques » disparues avant 2028

Les « passoires thermiques » disparues avant 2028 

En janvier, le gouvernement annonce la disparition progressive des écrans thermiques du marché locatif à partir de 2023. La future loi sur le climat et la résilience, actuellement examinée par une commission parlementaire spéciale, le confirme. Les appartements classés F ou G ne seront plus disponibles à la location en 2028.  

Interdiction progressive des hébergements classés F et G  

Selon la loi, il est interdit aux propriétaires des biens les plus énergivores classés F ou G au DPE (Examen de Performance Énergétique) d'augmenter les loyers lors des prolongations de baux ou des nouveaux baux. Cette interdiction s'appliquera à partir de 2023. En 2028, ces locations d'hébergements seront tout bonnement interdites car jugées "obscènes".  
 A noter que ces mesures de la loi climat recoupent quelque peu le décret exécutif annoncé en janvier 2021, qui vise déjà à interdire les hébergements classés G à partir de 2023.  

 Environ 1,7 million de logements locatifs ont été touchés (sur environ 5 millions de biens énergivores), principalement des maisons unifamiliales, des petits quartiers et des appartements construits avant 1948. Les plus touchées sont les zones rurales et montagneuses telles que La Nièvre, la Cruz et le Cantal. 

Comment régulariser les normes du bien immobilier ... et quels fonds peut-on utiliser ? 
 

C'est le paramètre qui peut empêcher le plus de faire les rénovations. Premièrement, il a été proposé que le mandat de rénovation s'applique à tous les logements à forte consommation d'énergie, et pas seulement aux logements locatifs. La proposition a été rejetée par le gouvernement, trouvant difficile de financer les rénovations énergétiques d'environ 5 millions de foyers. Par conséquent, seuls les propriétaires sont concernés par cette obligation. En tout cas pour l'instant.  

 La ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, a promis des mesures fortes de soutien aux propriétaires qui doivent travailler (en plus des aides existantes comme MaPrimeRenov et le CEE. Cette question de financement est très importante. Ces 2 millions de logements pourront être modernisés d'ici 2028. 

Veuillez noter que certaines exceptions peuvent être exemptées des obligations de service. Les exceptions sont, par exemple, les appartements soumis à des exigences de protection des bâtiments ou des monuments. Les appartements dont le coût des travaux pour atteindre le seuil est disproportionné par rapport à la valeur du bien sont également exonérés de travaux. Enfin, s'il y a un appartement dans le condo qui refuse de faire les travaux, le propriétaire ne sera pas pénalisé s'il a fait tous les travaux à titre privé dans la mesure du possible. 

Vous souhaitez 
vendre à Paris ou environs ?

Contactez-nous

ENVIE DE NOUS SUIVRE
sur les réseaux sociaux ?

LE RESPECT DE VOTRE VIE PRIVÉE EST UNE PRIORITÉ POUR NOUS
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique ″Gérer les cookies″ en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter .
Tout accepter
Tout refuser
Personnaliser